•  

       LES  SOUVENIRS  DE  GERARD  DOULSSANE 

     

     

                                 "    SPOTBACKS  "  ...

     

     

     

    Gérard DOULSSANE  :
     
      

     

     

     

    Un de mes souvenirs de Claude FRANCOIS ...

     

     

    En 65, je crois...

    Journée éprouvante ce dimanche là !

    Je suis parti en voiture de Seine- et-Marne le matin tôt pour aller participer à la FOIRE DE LILLE à une émission de télé régionale.

    Le soir du même jour je devais être à EVRON dans la Mayenne pour être la vedette américaine de Claude FRANCOIS dans un Gala.

    LILLE / EVRON...500 bornes !

    Répétition à I8 heures disait mon contrat. 

    Fallait pas chômer !

    J'arrive à EVRON juste à temps.

    Salut les musiciens ! J'espère que vous saurez lire mes musiques que vous m'accompagnerez super, merci.

    Nous commençons à répéter et je me rends compte sans délai que la sono de cette salle est pourrie ! (A l'époque c'était souvent le cas dans ces salles de province qu'on appelait "des galères"...)

    Pas sûr de faire du bon travail avec un tel "CLOU" !

    Ah ! c'est dans ces moments là qu'on regrette de ne pas être fonctionnaire au fond d'un Ministère  glauque et poussiéreux...

     

    Claude FRANCOIS qui, lui était déjà une sacrée pointure pouvait se permettre d'avoir sa sono perso, une vraie petite merveille !

    On me dit qu'il est dans sa loge ; j'y vais pour lui demander si je peux me servir le soir de sa sono géniale.

    Je me souviens qu'il était affalé sur une chaise et se relaxait tel un sportif, entouré de ses musiciens et de certains techniciens de la tournée...

    (Dommage,il n'y avait pas encore les CLAUDETTES !...) 

     

    On lui dit que j'aimerais utiliser son micro pour mon tour de chant.

    Je me souviens exactement de son regard inquisiteur...Il m'a sondé,(je devrais dire: "décortiqué") pour tenter de savoir si je méritais ce privilège car il était très attentif à son matériel, pour ne pas dire "maniaque", d'ailleurs on m'avait prévenu que probablement il refuserait.

    Mais il a dû me trouver sympa et digne de confiance car il accepta généreusement,à mon grand soulagement.

    Ainsi j'ai réussi mon passage dans son gala, ce qui à priori n'était pas gagné car les très nombreux spectateurs venus avant tout POUR LUI,se foutaient bien du reste du plateau ...

    Mais tout s'est bien déroulé pour moi .

    MERCI CLOCLO !

     

    Je me rappelle exactement où j'étais et ce que je faisais au moment où la France apprit sa mort...

    En revanche,quand Georges GUETARY est parti ce que je faisais ce jour là je n'en ai aucun souvenir ! (Lol).

     

    Salut les COPAINS du TEMPS DES ...

    Amitiellement,

     

    Gérard DOULSSANE.

     

    En 1964 /  1965  ... GERARD   et  CLAUDE   interprètaient  :

     

             Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )      Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )      Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )

     

                         DETOURNEMENT  DE  MAJEUR  -  1964

    ETRE  UN  HOMME  -  1965

    PARIS  PROVENCE  -  1965 

     

           Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )      Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )      Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )

     

                            LES  CHOSES  DE  LA  MAISON  -  1965

    QUAND  UN  BATEAU  PASSE  -  1965

    MEME  SI  TU  REVENAIS  -  1965

     

     

         Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )*

      

                              *  PHOTO  :  ROGER  KASPARIAN 

     

       Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )

     

    QUELLES  SONT  LES  CHANSONS   DE

    GERARD   DOULSSANE  ET  DE   CLAUDE  FRANCOIS

    QUE  VOUS  PREFEREES   ?

     

       Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  ( 6  )


    44 commentaires
  •     LES   SOUVENIRS   DE   GERARD    DOULSSANE 

     

     

                    "  spotbacks  "  ...

     

    Gérard DOULSSANE :                                                                                                                                                                       
     

    SPOTBACK ...

     

    Salut les copains du TEMPS DES ...

     

    Hélas ,SABRINA nous a quittés le deux septembre ...

    Cette année, si c'était pour nous donner une nouvelle aussi triste, aussi définitive, il aurait mieux fait de s'abstenir de revenir, SEPTEMBRE !

    SABRINA et moi étions, comme on disait alors, des artistes BARCLAY , dans les années 65/70. Je l'ai croisée plusieurs fois dans les couloirs du Siège de l'Avenue de NEUILLY, mais sans jamais la connaître vraiment. Nous avions une grande différence d'âge et pour moi elle était une  Dame.  Ceci explique sûrement cela.

    J'aimais sa voix qui avait les couleurs vivantes de la sensualité et la noirceur de toutes les ténèbres du monde...

    Cette voix, je l'avoue, je l'avais presque oubliée.

    Merci à DAN de la faire resurgir  avec cette chanson. Ca sert aussi à ça LE TEMPS DES COPAINS !

    Je sais qu'il nous prépare quelque chose sur cette belle chanteuse , et j'y reviendrai  en temps voulu.

    Elle s'est éteinte à 94 ans, là-bas,  à MONTREAL...

    De son véritable nom Emilienne CHATELET, patronyme qui suggérait dès sa naissance l'idée d'une certaine noblesse, il est cohérent que cette princesse de la chanson  soit décédée à MONTREAL:  Le MONT ROYAL .

    Amitiellement,

     

    Gérard DOULSSANE.

         

          Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )       Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )       Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )

     

     GERARD  DOULSSANE:DETOURNEMENT DE MAJEUR -1963

    GERARD  DOULSSANE  :  PARIS  PROVENCE   -  1964

    GERARD  DOULSSANE  :  TOUJOURS  TA  MERE  -  1967

     

          Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )       Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )       Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )

     

    SABRINA  :  NOUS  LES  JEUNES  -  1963

    SABRINA  :  L ' AMOUR  -  1964

    SABRINA  :  NOTRE  DERNIERE  NUIT   -  1965

     

        Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )

     

          Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )       Les  spotbacks   de  Gérard   Doulssane  (  5  )

     

    PHOTO   DEDICACEE  (  COLLECTION   PERSONNELLE  )

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    54 commentaires
  •  

     

     

        LES   SOUVENIRS   DE   GERARD    DOULSSANE 

     

     

                    "  spotbacks  "  ...

     

     

    Gérard DOULSSANE  : SPOTBACK
     

     

     

    Salut les amis !

     

    J'ai eu le plaisir de connaître Jacqueline DULAC en 1966 lorsqu'elle habitait rue RAMBUTEAU à Paris chez une amie qui drivait un peu sa carrière.

    C'est cette année là qu'elle participa à LA ROSE D'OR D'ANTIBES avec une chanson écrite par Eddy MARNAY: "CEUX DE  VARSOVIE" et qu'elle y fut lauréate.

    J'avais écrit un texte en alexandrins que je trouvais (modestement, bien sûr ! Vous me connaissez ...) bien réussi, et que Lucien ATTARD, accordéoniste alors réputé, avait mis en musique très habilement.

    Et nous avons eu la chance que notre chanson qui avait pour titre: " ET SI L'ON SE RESSEMBLE..." soit en deux de la face A du super 45trs. R.C.A. qui suivit la victoire de Jacqueline à LA ROSE D'OR . (on le trouve encore aujourd'hui sur Google.)

    Les ventes de ce disque là ont été parmi les meilleures ventes  de Jacqueline DULAC.

    C'était chouette pour moi qui étais au début de ma carrière de figurer sur cet enregistrement majeur de Jacqueline.

    Elle m'avait fort bien accueilli rue Rambuteau avec un whisky beaucoup trop amicalement dosé ...et je me souviens qu'elle avait tiré cette bouteille d'une contrebasse, une vraie contrebasse, bricolée et posée verticalement sur un support  dont le ventre, (avec les cordes),  s'ouvrait de gauche à droite comme un meuble pour les apéros...J'avais trouvé ça top !

    La musique mène à tout, et l'alcool fait chanter plus juste que l'eau de la Claire Fontaine ...

    Et moi, qui à cette époque n'avais qu'un VELOSOLEX en guise de ROLLS-ROYCE , je dois avouer qu'en sortant de chez Jacqueline mon deux roues  avait tendance à...zigzaguer un peu !

    Bye bye  les  AMIS DU TEMPS DES ...

     

    Gérard DOULSSANE

     

         Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  (  4  )      Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  (  4  )      Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  (  4  )

     

                        GERARD  DOULSSANE  :  LES   PARENTS 

    GERARD  DOULSSANE  :  TOUTES  LES  MEMES

    GERARD  DOULSSANE  :  LES  ASTRONAUTES  DU 7 e CIEL

    GERARD  DOULSSANE  :  NE  JUGEZ  PAS  NOS  VINGT  ANS

    SUR  DES  PAROLES  DE  GERARD  DOULSSANE ET 

    MUSIQUE  DE  LUCIEN  ATTARD  JE  VOUS  INVITE  A

    ECOUTER  L ' INTERPRETATION  DE  JACQUELINE  DULAC

    ♫  ET  SI  L 'ON SE  RESSEMBLE  ♫

     

       Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  (  4  )

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                     JACQUELINE  DULAC  :  CEUX  DE  VARSOVIE

    JACQUELINE  DULAC  :  ET  SI  L ' ON  SE  RESSEMBLE

    JACQUELINE  DULAC  : LA  MER,LES  ETOILES  ET LA LUNE

    JACQUELINE  DULAC : TOI , TU  ES  TOUJOURS  LA

     

         Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  (  4  )        Les  spotbacks  de  Gérard  Doulssane  (  4  )

     

           PHOTO  DEDICACEE  PROVENANT  DE  MA  COLLECTION  PERSONNELLE

     


    53 commentaires
  •  

     

        LES   SOUVENIRS   DE   GERARD    DOULSSANE 

     

     

                    "  spotbacks  "  ...

     

       Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

     

     
     Gérard  DOULSSANE  :          

      SPOTBACK...



    Bonjour mes amis,

    Aujourd’hui, quand je me ballade dans Paris, il me monte parfois à l'âme des bouffées de nostalgie...

    Tous ces lieux magiques où auteurs-compositeurs-interprètes , simples interprètes talentueux ou captivants conteurs, pouvaient s'exprimer devant un public venu s’asseoir sur des tabourets inconfortables pour tout spécialement découvrir des chansons ou des sketchs inédits dans une atmosphère bien de chez-nous, devant un verre de blanc ou une bolée de cidre… tous ces endroits ont disparu ! Ils sont devenus fast-foods ou restos chinois et aucun glissando, aucune poésie bleue ne s'en échappera plus...

    C'est terminé ! Fini ! Plié !

    C'était une belle époque pour les amateurs de chanson française qui après ont dû courir vite vite s’acheter un dico Français/Anglais, et je ne suis même pas certain que ça aida la grande majorité des Gaulois à comprendre les hiéroglyphes britishs chantés ...

    En haut de la rue MOUFFETARD le cabaret de la CONTRESCARPE où on applaudissait Romain BOUTEILLE (inventeur du Café-Théâtre), Marc OGERET, Jean VASCA, Hélène MARTIN et tant d'autres qui clouaient chaque soir un peu plus solidement notre culture populaire.
    J’y passai un jour l’audition mais sans suite…Ce fut un désastre, deux cordes de ma guitare se sont cassées me déstabilisant complètement, moi qui n’avais pas encore beaucoup d’assurance…J’oubliais mes paroles, ma voix foutait le camp…bref, un grand moment de solitude comme on dit !

    Puis Rue du Pot de Fer, "CHEZ PAUL", une petite taverne enfumée aux parfums d'échalote, basse de plafond, où je chantais le samedi et le dimanche soir dans une chaleur qui aurait incommodé la voix d’or d’un ténor d'opéra mais pas les nôtres qui nous produisions là pour cinq francs avec nos guitares toujours désaccordées à cause des moites vapeurs de cuisine .
    PAUL, s’essuyant les mains de son torchon maculé de sauces, giclait d’entre ses casseroles à chaque fin de numéro pour présenter avec bonhomie la géniale prestation suivante …

     

    Continuons notre balade jusqu'au « CHEVAL D'OR », une ancienne boucherie chevaline dont la superbe tête d'équidé dorée avait été conservée comme enseigne de ce Cabaret créé par TCHERNIAC et Jean-Pierre SUC (de SUC et SERS). Là c’était déjà plus élaboré. Une petite scène, un projecteur, un piano et déjà une certaine notoriété . On venait y apprécier les tours de chant d'Anne SYLVESTRE dont je fis mieux la connaissance un peu plus tard lorsque je fus programmé avec elle à LA COLOMBE, autre lieu magique aujourd'hui également "gastronomisé", Anne accepta spontanément, fin 2015, quand je le lui ai demandé en tant que président des « AMIS DE LA COLOMBE », d'être marraine de notre soirée du souvenir pour l'inauguration d'une plaque commémorative "Flash-code" fixée au mur de cette fameuse boîte à chansons où on avait pu entendre Pierre PERRET, MOUSTAKI, Guy BEART, Francesca SOLLEVILLE, Daniel PREVOST, Monique MORELLI, Jean FERRAT etc. (on peut dire que, pour un débutant, j'y chantais en bonne compagnie ! )

    Au « CHEVAL » on s'enthousiasmait pour Roger RIFFARD. Si on évoque le contre Ut, Roger n'aurait pas fait de l'ombre à CARUSO mais ses chansons poétiques fraîches et facétieuses nous restent accrochées au coeur: "TIMOLEON LE JARDINIER" par exemple, ou « LES PÂQUERETTES ».
    On retrouvera ensuite RIFFARD au cinéma pour de courtes apparitions.

    Sur la mini scène PETIT BOBO, à la prestance méridionale, nous offrait ses contes merveilleux irisés de son accent plein-soleil. On le vit souvent depuis au théâtre et surtout à la télévision dans diverses séries (LES BRIGADES DU TIGRE) sous son vrai nom: Pierre MAGUELON...

    Et Daniel PREVOST, Jean OBé dans son costume/cravate sombre avec sa gueule de croque-mort Anglais pince-sans-rire et ses textes désopilants, et Ricet BARRIER, et Annie COLETTE, et Christine SEVRES, ainsi que tous les autres talents de cette époque, la liste serait longue.

    On arrivait ensuite à "LA METHODE" où se produisaient Jacques HIGELIN encore inconnu du Grand Public, Hervé WATTIGNES qui joua dans la comédie musicale "HAIR", même Bernard LAVILLIERS qu'on ne présente plus traînait par là ses larges épaules... Et tant d'autres, et tant d’autres ! Si on descendait la rue de la Montagne Sainte-Geneviève, sur la gauche, dans un Bar tout en longueur dont j'ai zappé le nom c’était le temple de Paul HEBERT, compositeur-chanteur et comédien qui mettait habilement en musique les paroles si personnelles de Jacques FAIZANT, par exemple: "LEGENDE" : « Il y a longtemps, bien longtemps / il y avait une bergère / qui gardait ses moutons bêlant dans une clairière …Les moutons étaient tout pelés / et la bergère était affreuse ! Laide, les cheveux mal peignés et paresseuse…Le fils du roi vint à passer/ c’était un parfait imbécile …Il n’était ni beau ni bien fait/ ni juvé…ni juvé…ni juvénile…. …C’est ainsi qu’il faut raconter/aux petits enfants les légendes/ si vous voulez éviter qu’ils vous en redemandent ! » Chanson reprise ensuite par Monique TARBES, une copine de la bande du PETIT CONSERVATOIRE de MIREILLE que j'avais présentée à mon parrain Francis BLANCHE qu’elle souhaitait rencontrer et dont elle chantait certains titres comme « CA TOURNE PAS ROND DANS MA P’TITE TÊTE. » Tout un programme !


    On pouvait aussi faire un léger détour par « LE PORT DU SALUT » rue Saint-Jacques où je présentais mes chansons en compagnie de Boby LAPOINTE ,(qu’on vit ensuite au cinéma par exemple dans LES CHOSES DE LA VIE ), et de Pierre DORIS (à qui plus tard je demanderai de participer à mes disques pour enfants chez Pathé), de Pierre VASSILIUS, DUPONT et PONDU, etc.


    Années 60 / 70 , bonne cuvée !

    Et je m'enorgueillis d'en avoir fait partie.

    A bientôt " LES COPAINS DU TEMPS DES ...",

    amitiellement, Gérard DOULSSANE.

     

     

       Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

     

    GERARD   DOULSSANE  :  DETOURNEMENT  DE  MAJEUR -  1964

     

                            QUELQUES  CHANSONS  D ' ARTISTES

                                 CI  - DESSUS  CITES PAR  GERARD :

     

       Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )      Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )      Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

       Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )      Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )      Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

     

                         PIERRE  PERRET  :  LA  GAMINE  -  1958

    GUY  BEART  :  L 'EAU  VIVE  -  1960

    GEORGES  MOUSTAKI    :   DE   SHANGAI   A   BANKOK -  1961

    JEAN  FERRAT  :  DEUX  ENFANTS  AU  SOLEIL  -  1961

    ROGER  RIFFARD  :  TIMOLEON  LE   JARDINIER -  1962

                   Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

    DUPONT  &  PONDU  :  VIENS DANS  MON H. L. M. -  1965

                   Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

     

        Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )      Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

     

                 (  COLLECTION   PERSONNELLE  )

     

       Les  spotbacks  de  Gérard   Doulssane   (  3  )

    LA   COLOMBE   EN   1970

     

     

                              PAR   L '  INTERMEDIAIRE  

                                DE   CETTE    RUBRIQUE

                    ECRIVEZ   A   GERARD   DOULSSANE 

    IL   SE   FERA  UN  PLAISIR  DE  VOUS  REPONDRE

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    45 commentaires
  •  

     

       LES   SOUVENIRS   DE   GERARD    DOULSSANE 

     

     

                    "  spotbacks  "  ...

     

     

             

     

     

    Gérard DOULSSANE   :

     

     

    Un de mes souvenirs de France GALL ...

     

    C'était en 1963...

     

    J'étais allé m'occuper à EUROPE Numéro UN (comme on disait à l'époque), de la promo de mon premier 45trs. BARCLAY: "LES STARLETTES" que cette station majeure pour les variétés des belles années 6O/70 programmait avec, je dois le reconnaître, beaucoup de  constance pour ma grande joie.

     

    Peut-être un peu aussi grâce à mon parrain Francis BLANCHE qui à ce moment là présentait chaque dimanche son émission-phare: "DE MIDI A QUATORZE HEURES", émission alors très écoutée dans laquelle il m'avait fait couvert d'éloges quelques mois auparavant..

     

    En ressortant de la Station il se trouve que j'ai tenu la porte à Miss France GALL, alors en plein essor pour le succès de son "SACRE CHARLEMAGNE ...", et qui sortait en même temps que moi.

     

    Un gros paquet de "FAN's" attendait devant EUROPE, et nous voilà, France GALL et moi ,en train de signer des autographes à tour de bras à tous ces ados déchaînés sur le trottoir de la rue François premier...

     

    Mais je serais étonné qu'elle se souvienne encore de cette séquence qui personnellement m'est resté un souvenir très sympa France, si tu me lis ...

    Amitiellement à tous,

     

     

    Gérard DOULSSANE .

     

     

         ECOUTEZ  GERARD   DOULSSANE   ET   FRANCE   GALL

         C 'ETAIT  EN   1963  ...

     

            

     

                      GERARD   DOULSSANE  :  LES  STARLETTES

    GERARD  DOULSSANE : Y ' AURA T ' IL TOUJOURS  LE  PRINTEMPS

    GERARD  DOULSSANE  :  LES  ADOLESCENTES

    GERARD   DOULSSANE  :  DANS  LA  RUE

    FRANCE   GALL  :  SACRE  CHARLEMAGNE

    FRANCE  GALL  :  AU  CLAIR  DE  LA   LUNE

    FRANCE  GALL  :  NOUNOURS

    FRANCE   GALL  :  BONNE  NUIT

     

     

      

                (    COLLECTION     PERSONNELLE   )

     

     

                          PAR   L '  INTERMEDIAIRE  

                           DE   CETTE    RUBRIQUE

                  ECRIVEZ   A   GERARD   DOULSSANE 

    IL   SE   FERA  UN  PLAISIR  DE  VOUS  REPONDRE

     

    Enregistrer


    68 commentaires
  •  

         Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane     Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane

     

       LES   SOUVENIRS   DE   GERARD    DOULSSANE 

     

                    "  spotbacks  "  ...

     

     

       Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane

     

    Salut les amis !

     

    Mon souvenir de Maxim SAURY .............

     

    En 1959, j'étais un habitué du Caveau de la HUCHETTE  qui était proche de la FAC de Droit où j'étudiais avec  la prétention de devenir Maître FLORIOT ou à tout le moins Maître VERGES...

    Ce CAVEAU, Rue de la HUCHETTE, c'était le Temple de Maxim SAURY.

    Un soir, n'y tenant plus, je lui ai demandé de "faire le boeuf" avec lui et ses musiciens...

    Pas du tout stressé, sans même savoir si j'étais apte à me servir d'un piano il accepta, à ma grande joie.

    Et me voilà  assis devant le sourire d'ivoire de l'instrument avec les autres, Jean-Claude NAUDE  à la trompette, et le trombone, le bassiste, le batteur, dont les noms m'échappent aujourd'hui...

    Trois, quatre et c'était parti!

    Je vous jure:J'avais le trac aux tripes !...

     

    Je me souviens que le thème choisi c'était: "ON THE SUNNY SIDE OF  THE  STREET" un grand classique du jazz.

    Pourquoi ce choix de ma part ? Mais parce que c'est en Do majeur, plus facile harmoniquement pour moi qui à l'époque n'étais pas très expérimenté...

    Et c'est ainsi que depuis ce jour je marque fièrement en bleu sur ma carte de visite que : " J'AI JOUé AVEC Maxime SAURY"... (non non, là je pousse le contre- ut  un peu loin !!!...).

     

    Voilà.

     

    C'est un beau souvenir que je voulais partager avec vous.

     

    Peu de semaines plus tard je partais pour la guerre  d'Algérie...

    Et l'harmonie s'avérait soudain bien plus compliquée  !

     

    Amitiellement à tous,

     

    Gérard DOULSSANE.

     

     

                 Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane        Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane

     

    MAXIM   SAURY   :  DANS   LES  RUES   D '  ANTIBES -  1972

    GERARD  DOULSSANE  :  LES  FILLES   A   PAPA  -  1964

     

       Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane          Les   spotbacks   de  Gérard   Doulssane

     

              PAR   L '  INTERMEDIAIRE   DE   CETTE 

                              NOUVELLE  RUBRIQUE

                  ECRIVEZ   A   GERARD   DOULSSANE 

    IL   SE   FERA  UN  PLAISIR  DE  VOUS  REPONDRE

     


    54 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique